Franc-maçonnerie

 

Le Rite Escossais

Le rôle du Rite Ecossais est de permettre à un Maître Maçon d’approfondir ses connaissances maçonniques après avoir complété les trois grades de la Maçonnerie Symbolique Ecossaise.
Contrairement à ce que le nom de ce Rite laisse croire sur ses origines écossaises, les vraies origines de ce Rite sont françaises. En effet, la première référence de ce Rite se trouve dans les anciens registres français, dans lesquels apparaît le mot “Ecossais”.
A la fin du 17e siècle, les Iles anglaises vivaient un conflit et des guerres internes, c’est alors que plusieurs Ecossais ont fui en France où ils furent initiés à la Franc-Maçonnerie et c’est probablement à cette occasion qu’apparaît le mot “Ecossais”.
En 1732, la première Loge Ecossaise “Scottish Lodge” fut établie à Bordeaux.
Elle était composée de Francs-Maçons anglais et écossais.
Les Hauts Grades de ce Rite ont été codifiés dès 1738.
En 1761, Stéphan Morin de Bordeaux installe ce Rite dans les Antilles françaises avec 25 grades sous l’appellation Rite de Perfection, puis ce Rite s’étend en Amérique.
Le 31 mai 1801, à Charleston, Caroline du sud, fut fondé le premier Conseil Suprême du 33e degré dans le monde pour unifier les groupes Maçonniques américains.
Le 5 août 1813, Emmanuel De La Motta établit dans la ville de New York, Le Conseil Suprême du 33e degré pour le district du Nord des Etats-Unis d’Amérique où le premier Souverain Grand Commandeur était Daniel D. Tompkins, qui était également le vice-Président des USA durant les deux mandats du Président Monroe.
Aujourd’hui, aux USA, deux Conseils Suprêmes régissent ce Rite, le premier est celui du Nord qui couvre 15 états au nord de la ligne Mason-Dixon et l’autre est celui du Sud dont le siège est à Washington, D.C. et couvre les 35 états restants, le District of Columbia, ainsi que les territoires et les possessions des Etats-Unis.
En France, c’est le Comte Alexandre François Auguste De Grasse-Tilly, membre du Suprême Conseil de Charleston, qui fonda le premier Suprême Conseil en 1804. Le Suprême Conseil de France, détenteur historique du Rite Ecossais Ancien et Accepté pour la France, est toujours en activité. Seuls les Frères de la Grande Loge de France peuvent en faire partie.

A l’exception de la France qui pratique ce Rite du 1er au 33e degré, il est pratiqué du 4e au 33e degré dans le reste du monde.
Ce Rite se divise en 5 groupes de degrés cohérents, à savoir :
Les Loges Bleues

1. Apprenti Maçon - 2. Compagnon Maçon - 3. Maître Maçon

Les Loges de Perfections ou ateliers philosophiques
4. Maître Secret - 5. Maître Parfait - 6. Secrétaire Intime - 7. Prévôt et Juge - 8. Intendant des Bâtiments
9. Maître Élu des Neuf - 10. Illustre Élu des Quinze - 11. Sublime Chevalier Élu - 12. Grand Maître Architecte
13. Chevalier de Royal Arche -14. Grand Élu de la Voûte Sacrée

Les Chapitres
15. Chevalier d’Orient ou de l’Épée - 16. Prince de Jérusalem - 17. Chevalier d’Orient et d’Occident
18. Souverain Prince Rose Croix

Les Aréopages
19. Grand Pontife - 20. Maître Ad Vitam - 21. Chevalier Prussien - 22. Prince du Liban - 23. Chef du Tabernacle
24. Prince du Tabernacle - 25. Chevalier du Serpent d’Airain - 26. Prince de Mercy - 27. Grand Commandeur du Temple
28. Chevalier du Soleil - 29. Grand Écossais de Saint-André d’Écosse - 30. Chevalier Kadosh

Les degrés administratifs
Tribunaux: 31. Grand Inspecteur Inquisiteur - Consistoires: 32. Sublîme Prince du Royal Secret

Conseils Suprêmes: 33. Souverain Grand Inspecteur Général

Le Suprême Conseil est la plus haute instance régissant ce Rite, présidée par un Grand Commandeur, assisté de 4 à 33 membres choisis parmi ceux qui possèdent le 33e degré.

 

 

 

Inserisci un commento